Donnons une vraie audace réformatrice à ce nouveau Gouvernement !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

UN NOUVEAU GOUVERNEMENT

Le gouvernement a été nommé aujourd’hui. Une grande partie de ses membres sont des experts, reconnus pour leur compétence. C’est certainement un atout et, comme je crois que la dimension politique ne disparaît jamais, j’espère que ce ne sera pas une faiblesse.

Parmi eux, il y a des gens que j’ai eu la chance de croiser longuement dans mon parcours. Jean-Michel Blanquer, d’abord : je me félicite de sa nomination à l’Education nationale. Nous avons partagé des combats pour l’éducation prioritaire, notamment. Comme par le passé, je le soutiendrai à chaque fois qu’il voudra réformer l’Ecole pour promouvoir le mérite et l’égalité des chances pour tous.

Comme par le passé, je dirai aussi mes désaccords quand il y en aura.

Bruno Le Maire a aussi choisi de rejoindre l’exécutif. Je le connais, le respecte et l’apprécie : en 2014, il était venu me soutenir pour l’élection municipale.

Je ne partage cependant pas sa décision, pour une raison simple : je crois que le programme d’Emmanuel Macron n’est pas à la hauteur des enjeux sur les sujets économiques.

SOUTENIR TOUS LES BONS PROJETS, SANS CHANGER DE CONVICTIONS !

La politique constructive que je défends, c’est de défendre ses idées avec conviction, pour améliorer les projets, contester ceux qu’on estime néfastes, et soutenir ceux qui vont dans le bon sens. Ne jamais renoncer.

Je ne m’oppose pas aux personnes, mais je débats des projets : à droite, j’ai maintes fois plaidé pour des réformes ambitieuses, notamment sur les questions d’éducation et d’égalité des chances (on me l’a souvent reproché) ; aujourd’hui, je ne suis pas convaincue de l’ambition réformatrice du Président de la République ; peu importe que ceux qui la mettent en œuvre viennent de la droite, du centre ou de la gauche.

EN JUIN, VOTEZ POUR LA REFORME

Les élections législatives donnent l’opportunité de préciser la ligne politique que nous souhaitons.

Certains voudront défendre un programme social-démocrate, dans la lignée de ce qu’avait entamé Manuel Valls. Ce n’est pas mon choix.

Je crois qu’il faut défendre un vrai sursaut réformateur, ambitieux, non pour amender le système, mais le réformer.  Qu’il faut s’attaquer à la dépense publique avec courage, qu’il faut réduire les impôts (et non augmenter la CSG !), qu’il faut dynamiser notre économie et refonder notre système social. Pour cette raison, je défends le projet Les Républicains et j’appelle tous ceux qui sont de cet avis à voter pour lui.

Donnons au premier ministre la majorité de droite dont il a besoin pour être audacieux !

Posté le: 19 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *