Usage du conflit israelo-palestinien par Patrick Jarry : une instrumentalisation de trop !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+Email this to someone

Dans un tract, Madame Boudjemai et Monsieur Jarry font parler « l’ambassadeur de Palestine » a des fins politiques. Non seulement je doute que l’homme lui-même apprécie d’être utilisé de la sorte, mais je dénonce surtout l’usage électoral de ce conflit grave, sensible et douloureux.

Une nouvelle fois, le maire de Nanterre instrumentalise le conflit israélo-palestinien dans un but électoraliste.
Une nouvelle fois, il tente d’utiliser ce sujet pour s’attirer des sympathies qu’il ne parvient pas à obtenir autrement.
Une nouvelle fois, je répète que ce sujet n’est pas celui de l’élection.

Notre sujet, c’est de savoir comment faire pour assurer une meilleure école, un meilleur emploi, une meilleure sécurité et tout simplement une meilleure vie, ici, dans nos quartiers, dans notre circonscription. Et là dessus, Madame Boudjemai et Monsieur Jarry sont beaucoup moins bavards.

Camille Bedin

Posté le: 8 juin 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *